Simone SALGAS

Poète et romancière, Simone Salgas écrit pour les adultes et pour les jeunes, pour les enfants petits et grands (Le Goupil, La Toupie, L'heure bleue, La Laminaire, Lilou, L'agenda en liberté, Marie Chocolat, Dis donc dindon...). 

Bernard Revel écrivait sur Le Goupil, le premier roman de l'auteur, publié chez Julliard "des phrases courtes qui se bousculent, ces mots de tous les jours qui coulent comme un ruisselet dans la garrigue, résonnent encore dans ma tête....".

Succès immédiat et considérable. "Roman de roc et de soleil (...) Simone Salgas est à coup sûr ce qu'il est convenu d'appeler une plume. Quel talent" Les nouvelles littéraires. "Un auteur à suivre"  Elle. "Magnifique livre (...) beau d'un bout à l'autre" Le Soir de Bruxelles. "Livre sensible, sensoriel, sensuel, écrit dans un style très dépouillé, il y a tant de tendresse contenue qu'elle en devient cruelle" La Nouvelle Revue de Lausanne.

L'écriture ne la quitte jamais. Elle obtient une bourse pour un séjour à la Casa Velazquez à Madrid.

 

Bibliographie


Hubert BEAUCHAMP

Hubert Beauchamp, journaliste, a créé à Perpignan, au côté de Marcel Oms, l’Institut Jean-Vigo et en 1966, Confrontation, festival de critique historique du film. Cet homme de plume, amateur de vin et de jazz, est un amoureux de l’image. Il a couvert de nombreuses manifestations consacrées à la photographie (Mois de la Photo à Paris, Rencontres internationales d’Arles…) et les premiers festivals Visa pour l’image. Fruit d’une longue complicité, Elle regarde… signe sa troisième collaboration avec Simone Salgas, après Mer aux éditions Les temps d’art graphique et Le Silence a la parole aux Éditions 19.


Julie MATIGNON

Julie Matignon, sous le nom d’Andrée Malves, a signé aux éditions du Mercure de France, un beau recueil de nouvelles Pivoine pour la vie et un roman allègre Clémentine ou l’amour flou. Deux ouvrages salués par les plus grands critiques : Bertrand Poirot-Delpech, dans son feuilleton du Monde (“Une sensibilité en liberté”) ; Christine Arnothy (“Andrée Malves entre dans la littérature sur la pointe des pieds mais par la grande porte !”) ou Kléber Haedens et Mathieu Galey... Plus récemment, elle a publié Un anglais approximatif, un roman au parfum “de soufre et de pâquerette”.